Focus : La réforme du bac pro

Le point sur la réforme du bac pro
La réforme du Bac Pro

Avec 189 780 candidats en 2019, soit 25,5% du nombre total d’inscrits, le Bac pro continue d’être une option populaire en raison de son caractère professionnalisant. Créé en 1985, il fait lui aussi l’objet d’une réforme que nous vous expliquons en détail dans cet article.

#1 Plus de spécialités, et des familles de métiers variées

Alors qu’auparavant, il fallait choisir une spécialité une fois inscrit en seconde professionnelle, c’est désormais pour une famille de professions qu’il faudra opter. Cette approche vise à faire découvrir aux élèves les spécificités d’un secteur donné afin qu’ils puissent ensuite mieux faire leur choix. L’Onisep souligne que ces groupements vont ainsi permettre aux bacheliers d’avoir un parcours plus ciblé vers les professions qu’ils souhaitent exercer à l’avenir. Pour la rentrée 2019, quatre groupes de métiers ont été recensés. D’ici 2021, ce nombre passera à quatorze. Les familles existantes à ce jour sont :

  • Métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics ;
  • Métiers de la relation client ;
  • Métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique ;
  • Métiers de la mer.

#2 Des programmes adaptés à la formation professionnelle

Afin de donner un aspect plus opérationnel au Bac pro, le programme de celui-ci va également subir des modifications. L’objectif principal de ce changement est de promouvoir la professionnalisation de l’enseignement à partir de la Seconde par une intégration plus rapide dans l’entreprise et une baisse du volume horaire consacré aux cours théoriques hebdomadaires. Ainsi, tous les lycées professionnels proposeront une formation en apprentissage et le passage de l’enseignement théorique à ce mode de formation sera facilité par la mise en place de passerelles. L’autre nouveauté à retenir dans le même ordre d’idée est que les élèves en terminale professionnelle et du CAP devront effectuer, seuls ou en groupe, des travaux pour couronner leur cursus. Ce projet est intitulé « chef-d’œuvre ».

#3 Une plus grande qualité d’enseignement

L’emploi du temps des bacheliers professionnels sera modifié afin qu’ils bénéficient de plus d’heures d’accompagnement personnalisé. Cette initiative se verra consolidée en terminale par deux semaines d’orientation et deux modules destinés à guider les étudiants dans la poursuite de leurs études ou leur entrée sur le marché du travail. De nouvelles initiatives seront également encouragées, telles que la participation d’enseignants de différentes matières au même module.

Le CFA Codis vous propose de choisir parmi deux familles de métiers en intégrant le Bac professionnel métiers de la vente en alternance ou le Bac professionnel métiers de l’accueil en alternance.