Plan de relance de l’apprentissage : notre directrice décrypte les mesures annoncées !

Le 4 juin dernier, le gouvernement a annoncé un plan de relance de l’apprentissage et des mesures exceptionnelles pour aider les entreprises dans leurs recrutements d’appentis mais aussi les (futurs) apprentis sur la prochaine année scolaire.

Au cœur de ce plan de relance, 4 axes principaux :

  • Une aide exceptionnelle versée aux employeurs d’apprentis
  • La prolongation du temps de formation au CFA avant signature du contrat d’apprentissage
  • La garantie de recevoir une proposition de formation pour les jeunes ayant formulé un vœu sur Parcoursup ou sur Afflenet
  • L’aide au premier équipement : l’achat d’un ordinateur portable

Avec ce plan de relance, le gouvernement annonce clairement deux grands objectifs :

  • « Ne pas laisser les jeunes sur le bord du chemin »
  •  « Faire en sorte qu’un apprenti ne coute rien » à l’entreprise

Le gouvernement confirme sa volonté de maintenir la dynamique de l’apprentissage, qui avait connu un boom l’an passé de 16% avec près de 490 000 apprentis sur le territoire.
Avec l’aide de notre directrice, Caroline Costa-Savelli, nous décryptons pour vous ces mesures tant attendues et vous expliquons comment le CFA CODIS va les intégrer mesures à la rentrée prochaine.

 

 

  •  Les entreprises pourront recruter des alternants à cout zéro

 

Les professionnels du recrutement étaient inquiets depuis le début de confinement. Les retombées économiques de la crise sanitaire allaient-elles leur permettre de recruter des apprentis à la rentrée prochaine ?
Les recrutements d’apprentis, qui ont généralement lieu entre mai et septembre, ont été fortement affectés par les conséquences de la crise sanitaire, notamment pour les TPE-PME.
Le 4 juin dernier, en présentant son plan de relance de l’apprentissage, le gouvernement a annoncé une mesure phare : une aide à l’embauche d’apprentis exceptionnelle, qui sera mise en place du 1er juillet 2020 au 28 février 2021.
Cette aide d’un montant de 5 000€ pour les apprentis mineurs et de 8 000€ pour les apprentis majeurs concernera toutes les embauches d’apprentis préparant un diplôme allant du CAP à la licence professionnelle.
Elle sera versée sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés et sous réserve du respect du quota de 5% des effectifs en alternance pour les entreprises de plus de 250 salariés.
Les entreprises auront donc la possibilité de recruter un apprenti à cout zéro à la rentrée prochaine. En effet, les montants de l’aide ont été fixés de manière à ce qu’un apprenti jusqu’à 20 ans et jusqu’à la licence professionnelle ne représente aucun coût pour l’employeur, c’est-à-dire aucun salaire ni aucune contribution salariale. À partir de 21 ans, le coût est évalué à 175 euros par mois pour 150 heures de travail.

 

  • Les apprentis auront jusqu’à fin février pour trouver une entreprise

 

 

Jusqu’à présent, les apprentis avaient jusqu’à trois mois après la date de rentrée pour trouver une entreprise afin d’y réaliser leur alternance. Le cas échant, ils ne pouvaient suivre la formation.
Le plan de relance de l’apprentissage allonge désormais temporairement cette durée à six mois.

Cette mesure va nous permettre au CFA CODIS, de travailler la recherche d’entreprise pour chacun de nos apprentis. Des ateliers de coaching et d’accompagnement vont être mis en place pour maximiser les chances de chacun d’intégrer une entreprise.
Cependant, comme nous l’explique Caroline Costa-Savelli, directrice du CFA CODIS, « nous laisserons la possibilité aux apprentis d’aller au bout de leur année de formation avec un système d’enseignement à distance moyennant une contribution financière très modeste ».
Enfin, notre CFA s’adapte également en décalant ses dates de rentrées d’environ un mois pour permettre à l’ensemble de nos futurs apprentis d’aborder le plus sereinement possible leur recherche d’entreprise. « Habituellement nos groupes de première année rentrent mi/fin septembre, là c’est décalé à mi/fin octobre, ce qui nous laissent le temps de finaliser la signature des contrats » précise notre directrice.

 

  • Des ordinateurs portables pour tous les apprentis

 

 

Le confinement a mis en avant un problème de taille : tous les apprentis ne sont pas équipés du même matériel ou ne disposent pas tous du matériel adéquat pour aborder le système de formation à distance de la même façon.
Des inégalités et des difficultés dont le gouvernement a su tirer des leçons puisque l’une de ses priorités aujourd’hui est de permettre à chacun de se former dans les meilleures conditions et d’assurer une égalité des chances.
Une des mesures du plan de relance de l’apprentissage vise à rendre éligible à l’aide au premier équipement l’achat d’un ordinateur portable. Cette aide plafonnée à 500 euros sera versée par les Opco, comme le prévoit la loi « Avenir professionnel ». Des ateliers de coachings et d’accompagnement mis en place au CFA CODIS

 

  • Une belle rentrée en perspective

 

 

Grâce à l’ensemble de ces mesures et de ces aides mises en place par l’Etat, le CFA CODIS aborde sereinement sa prochaine rentrée, comme nous l’explique notre directrice, Caroline Costa-Savelli : « Les choses bougent au sein de notre service placement depuis les annonces du gouvernement ! Les entreprises qui avaient mis leur recrutement en attente nous relancent, ces mesures ont déjà un impact important ».
Notre service admission qui n’a rien lâché durant tout le temps du confinement, enregistre aujourd’hui un nombre important d’admis et de prospects, qui bénéficient d’un accompagnement plus fort que jamais sur la recherche d’entreprise.

 

 

Découvrez notre live à ce sujet