Téléconseiller(ère)

Le téléconseiller(ère), nommé aussi hotliner, ou télé-opérateur(-trice) dépend de tous types de structures et exerce dans des secteurs d’activité variés, téléphonie mobile, assurance-mutuelle, banque, voyage… Il dépend d’un chef de plateau et travaille le plus souvent dans des centres d’appels, plateformes téléphonique ou call center. En fonction des objectifs fixés sur les appels entrants ou sortants, il joue un rôle de conseil, et d’assistance à distance aux clients et/ou abonnés, tout en gérant les réclamations et les litiges autour de factures ou de contrats, délai de livraison…, avec envoi de mail ou de courrier.
Fort de sa parfaite connaissance produits et services de son entreprise, il affine la qualité de son argumentaire pour prospecter de nouveaux clients, vendre des produits et des services de son entreprise dans une approche personnalisée de vente. Il peut démarcher également pour mener des enquêtes de satisfaction.
Il assure également un travail de suivi de dossiers dont il a la charge (actualisation, historique des actions, relances téléphoniques…).
Métier à fort potentiel de recrutement, l’évolution de carrière permet de briguer les postes de superviseur et de chef de plateau après une expérience concluante.

Doté d’une bonne technique de vente, le téléconseiller(-ère) a le goût des contacts, gère le stress et bénéficie d’une bonne expression orale. La maîtrise des outils bureautiques et logiciels de gestion clientèle est requise. Flexible, il peut travailler en horaires décalés et les jours fériés.

La rémunération varie de 13 à 24 K€ brut annuel (primes au résultat courantes)

Nos formations pour ce métier