L’interview d’Ilario Mosca, Formateur en Histoire et Géographie

Ilario Mosca, jeune trentenaire, a rejoint le CFA CODIS en 2015 en tant que formateur en histoire et géographie. L’année 2016 s’est terminée en beauté pour Ilario avec l’obtention de son doctorat ! Pour mieux connaître ce passionné d’Histoire, voici une interview réalisée pour l’occasion.

FUN (25)

 

Comment es-tu arrivé jusqu’à Paris ? Originaire des Pouilles, région située au sud-est de l’Italie, comme tous les écoliers italiens de ma génération, j’ai appris le français à l’école comme une partie des écoliers italiens de ma génération. Un premier séjour dans la région parisienne m’a suffi  : à l’âge de 14 ans, j’ai eu un coup de foudre pour la France, pour Paris. Avant de franchir les Alpes, j’ai étudié à Pise, en Toscane. J’ai cherché à me spécialiser sur les relations entre la France et l’Italie. Dès 2007, j’ai séjourné à Lyon puis à Paris depuis 2009.

 Qu’est ce qui t’a marqué dans ton enfance ? Ma curiosité pour ce qui se passe dans le monde, les faits marquants de l’Histoire. J’ai été témoin des changements qui ont bouleversé la Méditerranée : en 1991, après l’effondrement du régime communiste, des dizaines de milliers d’albanais ont traversé la mer Adriatique et ont été accueillis sur l’autre rive. Aujourd’hui, à mon tour, je me suis tournée vers une autre culture, la culture française. Ce qui m’anime aujourd’hui, c’est le partage et  la transmission du savoir.

Parle-nous de ton parcours professionnel ? Ma passion pour l’enseignement est née de celle pour la recherche. C’est seulement quand j’arrive à expliquer simplement et clairement quelque chose, que je suis convaincu de l’avoir comprise ! (rires). J’ai commencé à enseigner en tant que  formateur d’histoire-géographie en 2013 à l’université Paris-Diderot puis au CFA de la Pharmacie avant de rejoindre le CFA CODIS depuis 2015.

MOSCA IlarioTu viens de valider une thèse de doctorat en Histoire de 1.200 pages, préparée depuis six ans ! Cette passion ne s’arrête pas aux livres d’histoire : je cherche à comprendre comment leurs auteurs les ont écrits. J’adore me perdre dans les Archives et les Bibliothèques spécialisées, pour partir à la conquête de l’Histoire.

Sur quoi portait ta thèse ? Je me suis intéressé à  une famille de marchands-banquiers florentins, très proche des Médicis : les MartelliJ’en ai étudié les stratégies et les relations socio-économiques tout au long de la Renaissance, du milieu du XIVe siècle à la fin du XVIe siècle. Je me suis engagé dans cette recherche originale dans le but de réécrire quelques pages de l’histoire de cette période, qui fascine le monde entier !

Ta vie s’est construite autour de cette thèse ? Oui si je puis dire ! En effet,  comme certains des membres de cette famille étaient des marchands actifs en Italie, mais aussi en Espagne et en France,  à Lyon ; c’est en suivant leurs traces que je suis arrivé en France.

Que retiens-tu de cette thèse ?  Une thèse en histoire est une recherche originale qui vise à dépoussiérer nos connaissances! Ma thèse veut rénover la connaissance de l’histoire économique et sociale de la Renaissance (250 ans !). Non seulement les stratégies et les relations de cette famille sont encore très actuelles, mais leur pratique des affaires peut nous apprendre beaucoup sur la capacité d’adaptation face à l’incertitude et aux crises.

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre le CFA CODIS ? C’est le projet pédagogique ambitieux du CFA CODIS qui m’a convaincu. Aujourd’hui j’ai envie de partager le fruit de mon travail de doctorant en Histoire avec les jeunes bacheliers à qui j’enseigne le programme d’histoire et géographie, de leur faire partager ma passion pour l’Histoire, à travers les grands faits et les changements historiques.

Peux-tu nous parler du nouveau projet « Bac »  ?  Oui bien sûr, il mobilise les apprentis et les formateurs au-delà des cours traditionnels, pour développer des compétences transverses. Cette année, je travaille en synergie avec d’autres formateurs pour organiser notamment des sorties à Paris et en région, des projets de prévention par les paires, la reconstitution de scénettes historiques ou encore la réalisation d’une chronologique ouverte…

Quel rôle occupes-tu au CFA CODIS ? Je suis  formateur d’histoire-géographie au CFA CODIS pour les groupes qui préparent le Bac. En parallèle, je participe à la mise en oeuvre de divers projets pédagogiques. Au Printemps 2017, direction l’Italie  pour les groupes de Bac et de BTS !

Buon viaggio a tutti !