L’interview d’Arthur Menage, Diplômé du BTS MUC en 2016

Rencontre avec Arthur MENAGE. Arthur célébrera bientôt ses 23 ans. Diplômé d’un Bac pro Commerce,  il a décroché son BTS en Management des Unités Commerciales en juillet 2016. A travers cet interview, Arthur revient sur son parcours, ce qui l’ a fait grandir et quels sont ses projets à venir.

Quelques mots sur ton parcours ?

arthur-bis

A 18 ans, lassé par les études, je me suis posé des questions sur ma volonté d’entamer des études supérieures … Mais j’ai compris que sans diplôme il est beaucoup plus compliqué (sans que cela soit impossible) de mener une belle carrière professionnelle. C’est mon entourage proche qui m’a incité à faire le choix de l’alternance. « Etre rémunéré tout en continuant à étudier », je me suis tout de suite dit que ce concept pourrait me sauver socialement et professionnellement.

J’ai intégré le CFA CODIS en 2012 pour préparer un Bac pro Commerce en apprentissage. J’y ai vécu ma première expérience professionnelle, très riche, aux côtés de mon tuteur, Mr Afif, un franchisé du Groupe Bouygues Télécom. J’ai appris les fondamentaux du métier de la vente à ses côtés ! Le Bac en poche, j’ai choisi de préparer le BTS Management des Unités Commerciales (MUC), en tant que Conseiller Commercial chez Orange France. L’ayant obtenu en juillet 2016 (et je remercie très chaleureusement toute l’équipe du CFA CODIS qui m’a accompagné), je poursuis actuellement mes études.

On peut dire que je suis un enfant du CFA CODIS !  (rires)

Arthur, tes conseils pour bien réussir son apprentissage? Il faut être motivé, avoir la soif d’apprendre et surtout savoir se projeter (sans forcément connaître son domaine de prédilection). D’autre part, pour être visible auprès des recruteurs à la recherche d’alternants, la création d’un profil sur le réseau professionnel LinkedIn donne une très bonne visibilité, la preuve  : en deux ans, j’ai reçu une dizaine de propositions dont quelques unes qui n’avaient rien à voir avec le commerce !

A propos de la recherche de ton entreprise d’accueil ?

En 2012, dans le cadre de mon Bac pro Commerce, cela a été compliqué car je n’avais quasi aucune expérience professionnelle. J’ai débuté mes recherches dès le mois de Mars et heureusement j’ai pu compter sur l’appui sans relâche de l’équipe placement du CFA CODIS.

En 2014, dans le cadre de mon BTS MUC, j’avais le souhait de rester dans le secteur des télécommunications mais de changer d’entreprise. Orange est un partenaire historique du CFA CODIS mais j’avais râté le coche pour participer à la session de recrutement dédiée… J’avais très envie de rejoindre cette entreprise porteuse et dynamique. J’avais forgé une première expérience dans les télécommunications. Je me suis dit qu’il fallait que je fasse preuve d’audace. Alors j’ai tenté ma chance, en adressant un mail au service RH dédié à l’Alternance ! Mon dossier n’était pas le meilleur mais ma motivation était telle que je suis parvenu à convaincre aussi bien l’entreprise et que du CFA CODIS. Ils m’ont offert cette chance de continuer l’aventure, ils m’ont fait confiance et je leur en suis très reconnaissant.

Et que retiens-tu de ces deux expériences ? Chez Bouygues Telecom, cela a été la rencontre avec mon tuteur qui m’a transformé professionnellement. Chez ORANGE, les deux années ont été riches tant au niveau des compétences acquises que sur le plan relationnel. Faire partie d’une entreprise de cette ampleur et qui innove sans cesse pour conforter sa place de leader sur le marché des télécoms est très stimulant !

Aujourd’hui ? Je prépare le Titre RNCP de l’ICD (Bac+3 commercial) toujours en apprentissage, cette fois chez Adecco en tant que Chargé d’Affaires. Mes missions sont doubles : je réalise des actions de prospection pour identifier de nouvelles entreprises qui auraient besoin des services d’une agence de travail temporaire. En parallèle, je suis en charge du recrutement des intérimaires que l’on doit placer chez nos clients. Ce travail doit être très qualitatif, la garantie que nos clients nous restent fidèles !

Tes projets à venir ? Après l’obtention de mon Bac+3, je compte partir un an à l’étranger pour me forger une expérience à l’international et parler l’anglais couramment ! Un atout pour construire mon avenir professionnel. A mon retour, je reprendrai mes études pour valider un Bac+5.

Quelques mots sur le CFA CODIS? J’ai découvert le CFA CODIS, en faisant des recherches sur le web. Situé au cœur de Paris et très bien desservi,  la localisation a aussi joué dans mon choix. Ce qui m’a profondément marqué au CFA CODIS  ? C’est la disponibilité  de toute l’équipe, la porte vous est toujours ouverte, c’est son professionnalisme  et son investissement auprès des jeunes ! On le sait, le suivi de chaque apprenti est primordial pour sa réussite ! C’est aussi la diversité des ateliers qui nous sont proposés :

  • La journée de cohésion sportive et d’intégration
  • Des ateliers comme la « sophrologie », pour mieux canaliser son énergie et avoir une meilleure résistance au stress : la « certification Voltaire », pour progresser et certifier son niveau d’orthographe
  • Des projets créatifs comme le concours « filme ton job », pour illustrer une difficulté rencontrée en entreprise et proposer une solution tout faisant appel à sa créativité pour un montage vidéo réussi, à la fois percutant et original. En y participant, j’ai été très heureux d’être récompensé en remportant un prix !
  • Des projets fédérateurs comme les « ambassadeurs du CFA CODIS » pour échanger lors des salons ou journées portes ouvertes avec des plus jeunes sur leur orientation scolaire, ou encore l’opération « parrainage » pour favoriser l’entraide.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes gens qui s’apprêtent à entamer leurs études en alternance?  Ne rien lâcher, tout se joue dans la tête, avoir la soif d’apprendre, garder en tête que c’est une chance d’être en alternance, garder les pieds sur terre, voyager pour découvrir d’autres cultures. Mais surtout rendre ce que l’on nous a donné !

arthur-rddPour conclure cet interview, je citerai la devise familiale qui résume mon leitmotiv au quotidien :  « pas venu au monde pour ne rien faire de sa vie » ! La reconnaissance est quelque chose d’essentiel… Un dernier mot donc pour remercier Caroline Costa-Savelli et Edith Malgoubri, qui font un travail formidable au quotidien, avec l’ensemble de leur équipe. MERCI !