L’alternance, comment ça marche ?

Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans (inclus), le contrat d’apprentissage est un contrat de travail pour les élèves qui se forment en alternance. Un moyen d’insertion professionnelle qui a fait ses preuves et qui permet de découvrir le monde du travail tout en préparant un diplôme reconnu par l’état.

Vivre son apprentissage autrement !

Petit guide pour comprendre le contrat d’apprentissage mais également les droits et devoirs de l’apprenti.

En principe, le contrat d’apprentissage est ouvert aux jeunes de 16 à moins de 26 ans.

Toutefois les plus de 25 ans peuvent entrer en apprentissage sous certaines conditions, en particulier pour les individus en situation de handicap.

En savoir plus avec : Hand’IGS.

Le contrat d’apprentissage signé avec une entreprise, peut être de 12, 24 ou 36 mois, selon la durée de la formation choisie. Comme tout contrat de travail à durée déterminée, il comprend une période d’essai non renouvelable (de 2 mois) pendant laquelle il peut être rompu, soit par l’employeur, soit par l’apprenti. Après cette période, il faut l’accord des deux parties, sauf cas particuliers.

En cas d’échec à l’examen, le contrat peut être prolongé une seule fois avec le même employeur.

Il est aussi possible d’enchaîner plusieurs contrats d’apprentissage pour préparer différents diplômes.

Toutes les entreprises, y compris les entreprises de travail temporaire, peuvent accueillir des étudiants en contrat d’apprentissage. 

Les lois, les règles de l’entreprise et la convention collective en matière de conditions de travail s’appliquent aux apprentis comme à tout salarié ; le plus souvent la règle est de 35h hebdomadaires en moyenne. Le temps de formation en CFA (centre de formation d’apprentis) est compris dans le temps de travail.

Le rythme de l’alternance est variable et dépend du niveau ainsi que du diplôme préparé.

  • Bénéficier d’une plus grande autonomie
  • Acquérir des réflexes pour devenir un professionnel reconnu
  • Accéder à un statut de salarié, avec les avantages qui en résultent : rémunération, congés payés, avantages conventionnels, régime général de la Sécurité Sociale … les devoirs de tous les salariés : rigueur, assiduité et professionnalisme
  • Bénéficier d’un double accompagnement : au CFA CODIS par un responsable de formation et en entreprise par un maître d’apprentissage
  • Disposer de la carte d’apprenti-étudiant des métiers qui ouvre le droit à des réductions tarifaires pour les cinémas, les transports, les musées…

Les droits de l’apprenti sont ceux des autres salariés de l’entreprise : congés payés (5 semaines au minimum), protection maladie, maternité, accidents du travail…

Les obligations : respecter le règlement intérieur de l’entreprise, effectuer les tâches confiées par l’employeur ; en contrepartie, celui-ci rémunère le jeune et prend en charge sa formation. Une condition à cela : suivre les cours avec assiduité et se présenter aux examens !

  • Un entretien individuel pour valider votre projet professionnel
  • Des séances de coaching individuelles et collectives : refonte de votre curriculum vitae, rédaction de vos lettres de motivation, simulation d’entretiens professionnels
  • La présentation de votre candidature à notre réseau d’entreprises partenaires.
  • Un suivi administratif de votre dossier jusqu’à la signature du contrat.

Il peut commencer 3 mois avant et jusqu’à 3 mois après le début du cycle de formation au Centre de Formation d’apprentis.

Une formation en apprentissage, est rythmée par des périodes en entreprise et des périodes de cours au CFA CODIS.

Pour les formations Bac pro/ BTS : une semaine de formation puis une semaine en entreprise / 2 jours en formation, 3 jours en entreprise

Pour les formations post Bac+2 : 3 jours de formation en moyenne toutes les deux semaines

Il varie selon l’âge et la progression dans le ou les cycles de formations faisant l’objet de l’apprentissage. Il est calculé en pourcentage du SMIC.

Salaire mensuel minimum *16 à 17 ans18 à 20 ans21 ans et plus
1re année25 % du smic41 % du smic53 % du smic
2e année37 % du smic49 % du smic61 % du smic
3e année53 % du smic65 % du smic78 % du smic

Le financement de la formation correspond à la taxe d’apprentissage versée par l’entreprise d’accueil et à d’éventuelles subventions versées par le Conseil régional d’Ile-de-France.

Si l’apprenti conclut un nouveau contrat avec le même employeur, il percevra une rémunération au moins égale à celle de sa dernière année d’apprentissage. Si l’apprenti conclut un nouveau contrat avec un autre employeur, il percevra la rémunération minimale à laquelle il pouvait prétendre lors de sa dernière année d’apprentissage (Décret n°2005-1117 du 06/09/2005 et article  D117-5 du Code du Travail).

  • Des aides du Conseil régional Ile-de-France

Il verse à chaque apprenti une aide sous la forme d’un forfait annuel, qui dépend du niveau de la formation.

Il accompagne l’apprenti tout au long de sa formation et contribue à l’acquisition des compétences nécessaires à l’obtention du titre ou du diplôme préparé au CFA CODIS. Il doit pour se faire répondre à 3 critères :

  • Posséder un titre ou diplôme équivalent à celui préparé par l’apprenti
  • Avoir au moins 2 ans d’expérience professionnelle dans le métier
  • Justifier d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle
  • Exonérations de charges sociales
  • Prime régionale à l’apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés
  • Crédit d’impôt (jusqu’au niveau BTS)
  • Bonus pour l’embauche d’apprentis supplémentaires (pour les entreprises de plus de 250 salariés)

Pour plus d’informations, rendez-vous ICI.